DE | FR

Les températures vont augmenter jusqu'à mercredi

People enjoy the warm spring weather on the shore of the Lake Geneva at the Vidy beach (plage de Vidy) during the coronavirus disease (COVID-19) outbreak, in Lausanne, Switzerland, Sunday, April 25, 2021. (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Image: KEYSTONE

Une dizaine de jours avant le début «officiel» de l'été, une partie de la Suisse a connu sa première journée tropicale: samedi, le mercure a atteint 30 degrés à Viège (VS). Et ce n'est pas encore fini.



Ça y est. Après un printemps particulièrement froid, un temps anticyclonique s'est installé, apportant des températures estivales qui vont encore augmenter. Samedi, Viège (VS) a connu la première journée tropicale de l'année avec des températures atteignant les 30 degrés.

Les températures devraient augmenter jusqu'à dépasser les normes de saison jusqu'à mercredi au moins, indique Météosuisse. Elles ont été élevées en Valais: la station de Sion a enregistré une température de 30 degrés.

27 degrés à Genève et Neuchâtel

Ces premières journées tropicales de l'année pourraient également se produire dans le nord du pays au cours de la semaine à venir, a indiqué Météonews sur Twitter. Ceci en raison de l'anticyclone des Açores, qui s'étend en direction des Alpes.

Au Tessin, le thermomètre a aussi côtoyé les 30 degrés à Lugano. Les températures sont légèrement plus basses sur le bassin lémanique: elles ont atteint un maximum de 27 degrés à Lausanne et à Genève selon les données de Météosuisse. A Neuchâtel, la température a presque atteint 26 degrés. (ats)

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

La planète a enregistré un record de chaleur en 2020

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) tire une fois de plus la sonnette d'alarme sur le réchauffement climatique. 2020 a été l'une des trois années les plus chaudes jamais observées. Explications.

La planète brûle et le Covid-19 n'y peut rien, selon le rapport annuel établi par l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Pour eux, «le ralentissement économique lié à la pandémie n'a réussi à freiner ni les moteurs ni l'intensification des effets du changement climatique». Le constat est donc alarmant.

Malgré le refroidissement dû à la Niña (explications ci-dessous), la température moyenne à la surface du globe a dépassé de 1,2 °C celle de l’époque préindustrielle (période …

Lire l’article
Link zum Artikel