DE | FR

Hécatombe dans les emplois de l'hôtellerie-restauration en 2020

Bild

Le secteur de l'hôtellerie et de la restauration suisse a perdu plus de 40 000 emplois l'année dernière, en raison des fermetures dues à la pandémie de Covid. Ce chiffre va encore grimper.



Les effets du second confinement ne sont pas encore inclus dans le nombre d'emplois perdus calculé par le Seco, souligne Casimir Platzer, président de GastroSuisse, dans une interview publiée vendredi dans les journaux alémaniques de Tamedia. Selon lui, au moins 10 000 emplois supplémentaires ont été perdus depuis.

Casimir Platzer rappelle qu'un sondage, mené début mars par GastroSuisse, avait montré que deux tiers des quelque 3500 membres interrogés avaient des problèmes financiers et que 20% avaient déclaré être fermés indéfiniment.

Les entreprises du secteur de l'hôtellerie et de la restauration, qui dépendent du tourisme d'affaires ou des événements et manifestations, ont le plus souffert de la crise. Il en va de même pour les destinations axées sur les marchés éloignés.

Quelques points positifs

(ats)

Awww! Voici des animaux mignons!

1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Ce TikTokeur parodie les tutos bidons des réseaux

Plus d'articles sur le Covid en Suisse

Les mesures anti-Covid ont-elles été proportionnées?

Link zum Artikel

Pourquoi les hospitalisés du Covid sont plus jeunes aujourd'hui

Link zum Artikel

Le plan de sortie de pandémie de Berne est-il bien légal?

Link zum Artikel

Tous les chiffres du coronavirus en Suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les bistrots ne veulent pas servir d'alibi à la loi Covid

Les restaurateurs interpellent le Conseil fédéral. Dans une lettre, ils dénoncent les indemnisations inscrites dans la loi Covid qu'ils jugent clairement insuffisantes. Pour autant, ils n'appellent pas à refuser la loi. Explications.

«Le Conseil fédéral portera une énorme responsabilité en cas d'échec de la loi Covid». Dans une lettre envoyée le 18 mai aux Sept Sages et que watson a pu se procurer, le collectif #Quivapayerl'addition affirme qu'il ne peut pas appeler les cafés-restaurants à soutenir le texte sur lequel les Suisses devront se prononcer le 13 juin prochain. Une décision qui a de quoi étonner, sachant que la loi Covid leur garantit des indemnités financières. Alors, pourquoi ça coince? Les …

Lire l’article
Link zum Artikel