DE | FR
Bild

Réveil musculaire

Pour supporter Xamax, mieux vaut ne pas être cardiaque

Les footballeurs neuchâtelois ont fait match nul 1-1 lundi à la Pontaise contre le Stade Lausanne Ouchy. A deux journées de la fin de la saison, ils ne comptent que trois points d'avance sur la lanterne rouge Chiasso.



Qui est fan de Neuchâtel Xamax a eu bien des palpitations ces vingt dernières années. Et il y en aura assurément encore pendant une grosse semaine.

Dans le football suisse, si une équipe symbolise la lutte contre la relégation, c'est bien celle de la Maladière. Elle est celle qui a le plus de fois (trois) disputé le barrage de promotion/relégation entre la Super League et la Challenge League, instauré lors de la saison 2003/2004. A chaque fois dans la peau du favori, soit dans celle de la formation de première division. Mais à chaque fois en donnant des sueurs froides à ses supporters. En 2003/2004, les Neuchâtelois s'en étaient tirés de justesse face à Vaduz. Deux ans plus, tard, ils coulaient contre Sion. Et tout le monde se souvient du miracle du Brügglifeld à Aarau le 2 juin 2019. Ce jour-là, Xamax avait sauvé sa peau dans l'élite lors de la séance de tirs au but, après avoir été balayé trois jours plus tôt à la Maladière (0-4).

Bild

Les Xamaxiens lors de la fameuse séance de tirs au but à Aarau. #Angoisse keystone

Deux ans et une relégation en Challenge League plus tard, les fans des «rouge et noir» se rongent à nouveau les ongles. A deux journées de la fin, Xamax est 9e et avant-dernier du classement de deuxième division. Avec seulement trois points d'avance sur la lanterne rouge Chiasso, qui compte un match de retard - les Tessinois iront affronter Wil ce mardi soir.

Lundi, Neuchâtel est allé cueillir un point sur la pelouse détrempée de la Pontaise contre le Stade Lausanne Ouchy (1-1). Il permet aux Neuchâtelois, valeureux dans les hauts de la capitale vaudoise, de garder leur destin entre leurs mains.

Mais, au début de la saison, personne du côté de la Maladière n'aurait imaginé cauchemardé pareil scénario. Ce n'est pas une fiction: Xamax va devoir sauver sa place dans l'anti-chambre de l'élite en arrachant des points vendredi à la maison contre le leader Grasshopper et jeudi 20 mai sur la pelouse de... Chiasso. Un match dans le sud du Tessin fortement déconseillé aux fans neuchâtelois cardiaques. Sauf si les «rouge et noir» assurent leur maintien vendredi face à GC. Pour ça, ils doivent battre les Zurichois en espérant une défaite ou un match nul de Chiasso à Schaffhouse.

Bild

Conditions de jeu idéales pour le water-polo lundi soir à la Pontaise. keystone

C'est vrai, le propriétaire de Xamax Jeff Collet et son staff n'ont pas bâti une équipe pour remonter directement en Super League. Mais sur le papier, le contingent neuchâtelois n'a rien à envier aux autres formations de Challenge League, excepté peut-être le leader GC.

Le classement de Challenge League au matin du mardi 11 mai

Bild

image: rts

La relégation xamaxienne en Challenge League n'a surpris personne l'année dernière, tant l'équipe de la Maladière était larguée au plus haut niveau à cause de ses moyens financiers trop limités. Mais la troupe d'Andrea Binotto – qui a succédé à Stéphane Henchoz comme entraîneur en décembre dernier – est désormais à sa place en Challenge League. Cette fois, les supporters xamaxiens ne comprendraient ni ne toléreraient une deuxième culbute de suite.

Alors pour ménager un tant soit peu le cœur de ses supporters, Xamax devra jouer ses deux derniers matchs avec le sien. Comme il l'a fait à la Pontaise lundi soir. Autrement, les Neuchâtelois risqueraient bien de disputer le prochain exercice en troisième division. Une place qui serait assurément indigne de ce club historique du football helvétique.

GC fait lui aussi peur à ses fans

La course à la promotion en Super League est complètement relancée. La faute à GC, le leader, qui a concédé sa troisième défaite de rang à Winterthour lundi soir (1-2).

Thoune, deuxième et actuellement barragiste, pourrait profiter ce mardi d'un succès contre Schaffhouse pour revenir à égalité avec Grasshopper.

Les supporters de Xamax et GC ce mardi matin

Animiertes GIF GIF abspielen

Plus d'articles sur le sport

Aimer cette équipe de Suisse, c'est prendre le risque d'être déçu

Link zum Artikel

Les arbitres préparent les matchs de l'Euro comme des entraîneurs

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel

Des geeks alémaniques font la loi dans l'industrie des paris sportifs

Link zum Artikel

Fabio Celestini est-il trop «tronchu» pour entraîner Young Boys?

Link zum Artikel

Dans un sport mécanique, mourir reste une option. Ils l'avaient oublié

Link zum Artikel

Bacsinszky: «On ne sait jamais tout, chaque joueuse a sa part d'ombre»

Link zum Artikel

Fribourg pleure l'un de ses diamants, Jason Dupasquier

Link zum Artikel

Roy Hodgson, le dictateur sympathique qui a décomplexé la Nati

Link zum Artikel

A Roland-Garros, on boude, on prie et on dit déjà des bêtises

Link zum Artikel

Le FC Sion joue sa peau ce soir. Les 10 raisons d'un déclin

Link zum Artikel

Mondial de hockey: «On n'a même pas le droit d'ouvrir la fenêtre de notre chambre»

Link zum Artikel

Il y a 20 ans, un Romand changeait la face du football portugais

Link zum Artikel

«Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

Il rejoue en Premier League... dix ans après son dernier match

Link zum Artikel

River Plate a les mêmes problèmes qu'une équipe de 5e ligue

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Link zum Artikel

Le cheval vainqueur n'aurait pas mangé que des céréales

Link zum Artikel

Il profite de son passage à la télé pour chambrer le LHC

Link zum Artikel

Eden Hazard a-t-il manqué de respect au Real Madrid?

Link zum Artikel

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Link zum Artikel

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

Les stars du foot ont peur dans le mur et ça peut leur coûter cher

Link zum Artikel

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Link zum Artikel

Alexia, transgenre: «Je ne suis pas une menace pour mes adversaires»

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Une copine de hockeyeur en colère: «No 25, tu es un gros dégueulasse»

Link zum Artikel

Ces entraîneurs de foot qui ont craqué

Link zum Artikel

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Plus d'articles sur le thème «Sport»

Le cérémonial des JO de Tokyo aura lieu, mais il faudra se taire

Link zum Artikel

Y'a pas que le sport dans la vie: Bencic, Vekic et la Tour Eiffel

Link zum Artikel

Réveil musculaire

Genève-Servette soigne sa réputation de gagneur, même quand il perd

Les Grenats ont perdu 1-0 à Zoug mais ils n'en finissent pas de gagner du crédit. Infos watson: McSorley à Lugano, McTavish limogé.

On a coutume de dire qu'à «ce niveau-là, tout se joue sur des détails». Pour une fois, ce ne sont pas des fadaises. Tandis que Ge-Servette et Zoug se tenaient par la barbichette, il a suffit d'une relance hasardeuse, une seule passe malencontreuse (Tömmernes), pour que les Genevois perdent le premier acte de la finale. 1-0, but de Kovar (21e), suite mercredi aux Vernets (19 h).

Encore un «détail»? L'intervention de Genoni face à Simon à Le Coultre (48e), tandis que ce dernier sortait de …

Lire l’article
Link zum Artikel