DE | FR

Manif' contre les mesures anti-Covid bloquée par la police bernoise

Polizisten beobachten das Geschehen auf dem Markt in der Naehe des Bundesplatzes, am Samstag, 15. Mai 2021, in Bern. Heute werden Demonstranten gegen die Massnahmen im Zusammenhang mit dem Coronavirus in Bern erwartet. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Image: KEYSTONE

La police est intervenue de manière conséquente contre les opposants non masqués aux mesures de lutte contre le coronavirus samedi après-midi dans le centre de Berne.



Une vingtaine de personnes ont été encerclées et soumises à un contrôle d'identité.

La police cantonale bernoise avait appelé un peu plus tôt les protestataires à quitter les lieux. Elle était présente en force, y compris avec des canons à eau et des véhicules grillagés, ont constaté des journalistes de Keystone-ATS.

1 / 10
Manifestation anti-mesures sanitaires à Berne
source: keystone / peter klaunzer
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Le nombre des personnes non masquées souhaitant manifester était modeste, mais difficile à estimer, en raison de la présence de badauds. Il devrait s'agir de quelques dizaines.

Quelques cris isolés «Liberté» pouvaient être entendus dans le centre-ville. Non loin de la Place fédérale, fermée au moyen de grillages, une personne portait un drapeau proclamant «Freedom Rally».

L'exécutif de la ville avait appelé les organisateurs de la manifestation non autorisée à y renoncer. Il a donné mandat aux forces de l'ordre de ne pas tolérer de manifestation de personnes ne portant pas de masque ou ne respectant pas la distance sociale.

Dans son live, le site 20 minuten publie une vidéo de manifestants en train de défiler en étant talonnés par des camions de police. (ats/ade)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Analyse

Ce qu’on n’ose pas se dire sur le terrorisme en Suisse avant le vote

Le 13 juin, le peuple est appelé à voter sur la loi accordant à la police des moyens supplémentaires de lutte contre le terrorisme. Une gêne entoure ce scrutin, qui ne porte pas seulement sur le djihadisme ou les néonazis, mais sur tout type d'activisme susceptible de prendre une forme radicale, que ce soit le féminisme ou la cause écologiste. Prévenir le passage à la violence, telle est la mission du service de renseignement suisse.

Un train peut en cacher un autre. Disons qu’un gros train peut en cacher de plus petits. Ce gros train, c’est un gros mot: «Terrorisme». Il fait l’objet d’une loi sur laquelle nous voterons le 13 juin. Il s’agira de dire si oui ou non, nous voulons accorder plus de moyens préventifs à la police dans le cadre de la lutte anti-terroriste. Soyons clairs – la chose n’étant que très rarement dite, y compris par l’autorité fédérale: Le terrorisme islamiste.

Mais la cheffe du Département de justice et …

Lire l’article
Link zum Artikel