DE | FR
Bild

L'OMS craint un retour du Covid-19 en automne

Alors que le monde entier se prépare à passer un été (presque) normal, l’OMS est déjà en train de tirer la sonnette d’alarme pour la fin de l’année.



Les cas, les hospitalisations et les décès régressent un peu partout en Occident depuis plusieurs semaines, ce qui nous permet de rêver à des vacances apaisées de toutes les tracasseries sanitaires. Même le Conseil fédéral pourrait décider de nouveaux assouplissements aujourd’hui.

Mais, du côté de l’OMS, on est méfiants. Notamment à cause de la présence et de l’avancée du variant Delta. On craint qu’un relâchement trop large ne fasse que de nous précipiter dans le décor à la fin de l’été.

Hans Kluge, directeur régional de l’OMS pour l’Europe, a récemment déclaré au Guardian: «Nous sommes déjà passés par là. L'été dernier, les cas ont progressivement augmenté dans les groupes d'âge plus jeunes, puis se sont déplacés vers les groupes d'âge plus âgés, ce qui a conduit à une perte de vies dévastatrice (...) en automne et en hiver 2020. Ne refaisons pas cette erreur.»

Bild

Si le variant Delta (surtout présent en Inde) n’est pas encore dominant en Europe, il a tout de même dépassé le variant Alpha dans certaines régions. Du coup, l’OMS songe à une campagne intitulée «Summer Sense», qui encouragerait les gens à profiter de leur été, mais en restant prudents. «Si vous voulez voyager, réfléchissez à la nécessité de le faire. Si vous décidez de le faire, faites-le en toute sécurité.» Selon Hans Kluge, il s’agit de «tirer parti d'une meilleure situation épidémiologique pour accroître encore les capacités de dépistage, de traçage et d'hospitalisation. Tirer les leçons de l'année dernière.»

Malgré le fait que les pays européens soient très en avance, du point de vue de la vaccination (30% des gens ont reçu au moins une dose), Hans Kluge prévient que nous sommes de loin pas sortis d’affaire.

Bon été à tous! (ade)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Pour l’OMS, une femme en âge d’avoir un enfant ne devrait pas boire d’alcool

Le nouveau plan de bataille de l’Organisation mondiale de la santé pour lutter contre les ravages de l’alcool comporte une section qui n’a pas plu à tout le monde: on peut y lire que les femmes en âge d’enfanter ne devrait pas consommer. Tollé!

Vous êtes une femme? Vous avez entre (disons) 14 et 50 ans? Alors vous ne devriez pas consommer d’alcool. C’est du moins ce que préconise l’OMS dans le brouillon de son plan d’action 2022-2030 pour lutter contre les dommages causés par l’alcool, rapporte The Telegraph.

L’Organisation préconise en effet qu’une attention appropriée devrait être accordée à la prévention de la consommation d'alcool par les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et les femmes en âge de procréer.

Christopher …

Lire l’article
Link zum Artikel