DE | FR
Bild

Pénélope Page

Viens, je vais te faire le cadeau de la vie!



Pénélope Page...

...fait une entrée hyper stressante dans la trentaine, avec son lot d'expériences foireuses. Aussi spontanée et délurée que névrosée, Pénélope fait ce qu'elle peut pour dealer avec l'existence et sa dose de paradoxes. Tout comme vous! Comme elle en connaît un rayon sur les déboires amoureux, vous pouvez également lui poser vos questions les plus intimes. Elle vous répondra directement toutes les semaines. Et, n'ayez crainte, comme elle, vous resterez anonyme.

Bon, ça y est, j’ai fêté mes 30 ans, j’entre dans la super période où t’es censé être en train de faire quelque chose de concret de ta vie.

Et quand je dis concret, je veux dire vivant. Des gosses, quoi.

C’est le passage obligé pour ma famille, apparemment. Pour la tienne aussi, je parie? La suite logique à la mise en couple?

Vu que j’ai réussi à éviter cette étape jusque-là (ça a aussi des bons côtés), on me fout un peu la paix. Et puis étant donné que je suis à moitié lesbienne, mes proches ne savent pas tellement bien où j’en suis, alors ils restent plus ou moins en dehors de ça. Ils ne veulent pas s’en mêler.

Du coup, je ne suis pas la plus emmerdée. A l'inverse de ma sœur, la malheureuse, qui a toujours été bien rangée, dans les clous et qui a connu trois mecs dans sa vie, dont un avec lequel ça n’a jamais été au-delà de la «base 2».

D’ailleurs, sa grossesse annoncée récemment, après des années d’essais infructueux, a été accueillie comme un vrai miracle: champagne, parade nationale en F25 et sacrifice d’une chèvre vierge unijambiste tellement on était contents de la nouvelle. On a failli déconfiner!

Donner la vie putain, y'a que ça de vrai!

Non parce qu’on est en cruel besoin d’augmenter la courbe démographique, c’est une question de survie de l’espèce, faut pas déconner avec ça!
Tous ces mécréants avec leurs capotes sont à deux doigts de ruiner l’élan de l'évolution humaine.

En ce qui me concerne, si un jour j’ai des enfants, je pense que je les adopterai.

Quand je dis ça, je suis toujours accueillie avec des regards condescendants, en mode «cette pauvre fille n’a rien compris au concept».

Non parce qu’il faut que ce soit LES TIENS, tu comprends. TA descendance, TON sang. Il s’agit de laisser une trace sur cette planète. De marquer ta Page. Ton héritage quoi, merde!

Finalement, faire des gosses c’est encore un truc qu’on nous vend dans les bouquins de développement personnel. C’est un truc qui nourrit l’égo. Qui nous fournit, emballé c’est pesé, une raison d’exister. Un but. Pour les gens qui ne savent pas bien quoi foutre de leur vie, c’est pratique! En neuf mois t’as répondu à la question à 500 balles «qui suis-je?» Une mère! PAF!

Qu’on ne vienne pas me dire qu’on fait des enfants dans le but de «donner le cadeau de la vie». C’est vraiment la blague du siècle. Si t’as rien demandé, est-ce que c’est vraiment un cadeau?

En fait, faire des gosses, on le fait pour soi. C’est l’acte le plus égoïste qui soit au monde, qu’on a réussi à nous vendre comme le plus beau sacrifice et don de soi désintéressé ultime.

Je ne sais pas qui s’est occupé de la stratégie marketing de ce truc-là, mais c’est de l’or en barre. BRAVO L’ARTISTE!

Toi aussi tu veux philosopher sur le sens de la vie?
Ecris-moi à:

penelope.page@watson.ch

Bild

Voici à quoi je ressemble, à quelques détails près: j'ai laissé tomber les tresses. pc

Toutes les chroniques de Pénélope Page

Homme ou femme: qui est le meilleur plan au lit?

Link zum Artikel

Les ravages de l'homophobie

Link zum Artikel

Comment j'ai failli me taper un écrivain hyper connu

Link zum Artikel

Cas de conscience

Link zum Artikel

La rupture la plus absurde de l'histoire des ruptures

Link zum Artikel

Viens, je vais te faire le cadeau de la vie!

Link zum Artikel

L’arrière goût désagréable du fantasme

Link zum Artikel

Une affaire de famille et de god ceinture

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Sexe ou rhume des foins? Le quiz sur la saison des pollens

Au printemps, on n'a pas seulement envie de batifoler, on a aussi envie d'éternuer. La faute au rhume des foins. Visuellement, les deux sont curieusement similaires.

Tout le monde n'a pas la chance de pouvoir profiter du printemps. Le pollen provoque un rhume des foins sévère chez certains d'entre nous. En d'autres termes, on éternue tout le temps.

Difficile de nier que la sensation d'un éternuement est merveilleuse, presque orgasmique. Pas étonnant que les éternuements et le sexe soient visuellement similaires. Du moins si vous vous concentrez sur le visage des personnes.

Mettez votre expertise à l'épreuve et tentez de distinguer les photos de sexe des …

Lire l’article
Link zum Artikel