DE | FR
Bild

Image: shutterstock

Marre de Zoom? Il existe un outil pour pourrir vos réunions

«Michel, on t'entend pas, t'as allumé le micro?» Rhoo ça suffit! Un Américain a inventé un truc pour fuir ces séances par écrans interposés. Merci à lui.



Qui n'a jamais prétexté un souci de connexion pour quitter comme un malpropre une séance interminable? On est d'accord. Mais il est difficile de traîner cette excuse dans le temps. Et à moins d'être passé par les cours Florent et d'avoir un jeu d'acteur qui mérite l'Oscar, il est compliqué de feindre un autre problème. Mais la solution est à portée de clic.

C'est à Sam Lavigne, un artiste et enseignant américain, qu'on doit le salut avec Zoom Escaper. Il s'agit d'une plateforme qui diffuse des sons insupportables afin de s'autosaboter et d'aller couler des jours meilleurs dans sa cuisine. GENIUS.

L'interface du truc ressemble à ça 👇

Bild

Image: capture d'écran Zoom Escaper

Pour utiliser Zoom Escaper, il faut d'abord télécharger le logiciel VB-Cable, puis utiliser la merveilleuse interface. Celle-ci propose des sons qui rendront vos collègues chèvres: un chien qui aboie, des bruits de travaux, du vent, un bébé qui s'époumone, l'écho, écho, écho...

Pour être sûr que même les moins aguerris de l'internet arrivent à faire fonctionner cette somptueuse supercherie, l'Américain a créé un tuto vidéo. Il existe huit sons différents pour varier les plaisirs. Enjoy!

Un autre outil magique qui diffuse des sons? C'est ici que ça se passe 👇

Vous voulez savoir ce qu'on pense de la pandémie chez watson? 👇

Vidéo: watson

Plus d'articles sur le thème «Divertissement»

Combien coûtent ces chaussons à croquer? 💰

Link zum Artikel

Il semblerait que votre nez en dise long sur votre pénis

Link zum Artikel

23 photos qui prouvent que le Japon est un pays surprenant

Link zum Artikel

Quel Marseillais à Dubaï êtes-vous?

Link zum Artikel

En Suisse, on peut vous épier au travail (sous conditions)

Le procès d'Ikea accusé d'avoir espionné ses salariés a débuté lundi. Mais que dit la loi suisse sur cette méthode, très décriée par les syndicats? Le point en trois questions.

En 2012, Médiapart révèle un vaste système d'espionnage des salariés au sein de la filiale française d'Ikea. Neuf ans après la publication de l'enquête, le géant de l'ameublement passe devant la justice.

L'occasion de faire le point sur la situation en Suisse. Et pour cause, l'explosion du télétravail a multiplié les logiciels qui espionnent les salariés. Quels sont-ils et jusqu'où peuvent aller les entreprises? Décryptage.

En Suisse, l'article 26 de la loi du travail interdit à une entreprise …

Lire l’article
Link zum Artikel