DE | FR

Le Canada atteint un déficit budgétaire record et prévoit sa relance

Deputy Prime Minister and Minister of Finance Chrystia Freeland looks on as she participates in a meeting with Canadian Prime Minister Justin Trudeau and virtually with United States President Joe Biden on Parliament Hill in Ottawa, Ontario, Tuesday, Feb. 23, 2021. (Adrian Wyld/The Canadian Press via AP)

La ministre canadienne des Finances, Chrystia Freeland a présenté ce lundi le budget du gouvernement. Image: sda

La pandémie a fait exploser le déficit budgétaire du gouvernement canadien à 354,2 milliards de dollars canadiens (258,75 milliards de francs) lors de l'année 2020-2021.



Le gouvernement du Canada a présenté lundi un budget de relance post-pandémie axé sur l'environnement et la lutte contre la pauvreté. Il prévoit la prolongation des aides d'urgence liées à la crise jusqu'à fin septembre, à quelques mois de probables élections anticipées.

Ce déficit record représente 16,1% du PIB. Pour combler cette perte historique, le budget 2021-2022 présenté lundi par la ministre canadienne des finances, Chrystia Freeland prévoit un plan de relance de 101,4 milliards de dollars sur trois ans.

Pas de retour à l'équilibre d'ici à 2026

Ce plan de relance mise sur une croissance de l'économie canadienne de 5,8% cette année. Une prévision nettement supérieure aux précédentes, et qui devrait prendre cinq ans avant d'atteindre un retour à l'equilibre.

Garderies publiques

L'objectif est de répondre aux besoins urgents d'aujourd'hui et de bâtir à long terme», confie Chrystia Freeland. La pièce maîtresse du budget prévoit un investissement de 30 milliards de dollars sur cinq ans pour établir un réseau de garderies publiques, à un prix moyen de 10 dollars par jour, dans tout le Canada.

Relance verte

Ottawa va également investir 17,6 milliards de dollars canadiens supplémentaires dans une «relance verte» de son économie. Cela lui permet de réviser à la hausse son objectif de réduction des gaz à effet de serre d'ici à 2030 par rapport à 2005. Le nouvel objectif vise une réduction de 36%, contre 30% précédemment. Ottawa réitère son objectif de devenir carboneutre d'ici à 2050.

Le budget prévoit un soutien accru pour les secteurs du tourisme et de la culture, pour les autochtones, les entrepreneurs noirs et les personnes de plus de 75 ans, la construction de logements abordables et la fabrication de vaccins au Canada. Le Canada était entré dans la pandémie dans une position budgétaire enviable par rapport aux autres pays du G7. (ats/ga)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La rencontre Biden-Trudeau signe le retour d'une «bromance» affichée

Pour son premier appel en tant que président des Etats-Unis, Joe Biden a choisi le premier ministre canadien Justin Trudeau. Ce qu'on en retient.

Le grand absent de leur discussion: l'affaire Keystone, un dossier houleux que Biden hérite de Donald Trump. Pour rappel, dès sa prise de mandat, Joe Biden avait signé un décret s’oppose au projet controversé de construction de l’oléoduc Keystone XL entre le Canada et les États-Unis. (ats)

Lire l’article
Link zum Artikel