DE | FR

La plus grande inquiétude du patron de la banque centrale américaine...

epa07750416 Federal Reserve Chairman Jerome Powell announces the Fed's decision to cut interest rates a quarter percent at a news conference following a Federal Open Market Committee meeting in Washington, DC, USA, 31 July 2019. The United States Federal Reserve lowered the key interest rate quarter a point for the first time since the 2008 financial crisis. EPA/JIM LO SCALZO

Image: EPA

Le risque d'une cyberattaque à grande échelle est plus probable qu'une nouvelle crise financière comme celle des subprimes, en 2008, selon le boss de la Fed.



Les risques d'une crise ressemblant à celle de 2008 avec le besoin de renflouement des banques par les gouvernements «sont très, très faibles», a déclaré le patron de la Fed Jerome Powell, au cours de l'émission 60 minutes sur la chaîne américaine CBS news.

«Le monde change. Le monde évolue. Et les risques aussi. Et je dirais que le risque que nous surveillons le plus est le cyber risque», a-t-il dit, ajoutant que c'est une inquiétude partagée par de nombreux gouvernements, de grandes entreprises privées en particulier financières. C'est aussi contre ce risque que tous ces acteurs investissent le plus.

Différents types de scénarios

«Il existe des scénarios dans lesquels (...) le système de paiement ne peut pas fonctionner. Les paiements ne peuvent pas être effectués. Il existe des scénarios dans lesquels une grande institution financière perdrait la capacité de suivre les paiements qu'elle effectue et des choses de ce genre», a-t-il détaillé.

La Fed envisage aussi la possibilité qu'une partie ou même une grande partie du système financier puisse s'arrêter. «Nous dépensons donc beaucoup de temps, d'énergie et d'argent pour nous prémunir contre cela», a souligné le patron de la puissante institution, en rappelant qu'il y a des cyberattaques de grandes institutions «tous les jours». (ats/afp)

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Les loyers reculent partout... sauf en Suisse romande et à Zurich

Link zum Artikel

H&M licencie un millier de personnes en Espagne

Link zum Artikel

L'économie mondiale se relance plus vite que prévu

Link zum Artikel

C'est quoi exactement cette délicate réforme de l'AVS?

Link zum Artikel

Dans le mariage, chacun gagne à payer sa part d'impôts

Link zum Artikel

Amateurs de poissons, méfiez-vous des arnaques!

Link zum Artikel

Le groupe de Zara et Bershka ne vend plus et perd 70% de bénéfices

Link zum Artikel

Lego touche le jackpot grâce aux confinements

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Litige aux Etats-Unis: Swiss Life va payer 69 millions de francs

Quatre filiales de l’assureur-vie suisse ont été rendues coupables d’avoir aidé des contribuables américains à dissimuler plus de 1,5 milliard de dollars du fisc des Etats-Unis.

L'assureur-vie Swiss Life a conclu un accord avec les autorités américaines dans le cadre d'une affaire d'aide à l'évasion fiscale et va payer 77,3 millions de dollars au Trésor américain (69,5 milliards de francs).

La justice américaine a estimé que plusieurs filiales de Swiss Life s'étaient rendues coupables d'avoir aidé des contribuables américains à dissimuler plus de 1.5 milliard de dollars (1.4 milliard de francs) d'assurance-vie au fisc des Etats-Unis (Internal Revenue Service, IRS), …

Lire l’article
Link zum Artikel