DE | FR

Merkel demande «pardon» d'avoir voulu reconfiner

epa09093733 Chancellor of Germany Angela Merkel at a press conference after a follow up video conference to monday's conference with the heads of Germany's federal states, Berlin, Germany, 24 March 2021. Chancellor Merkel said that plans for a hard lockdown, including closing churches and shops for Easter holidays was her mistake.  EPA/HENNING SCHACHT / POOL

Image: sda

La chancelière allemande a reconnu mercredi une «erreur» personnelle et demandé «pardon» d'avoir tenté d'imposer des fermetures aux commerces et offices religieux pour Pâques.



La troisième vague épidémique qui touche l'Allemagne vire au chemin de croix pour la chancelière, dont le parti est en chute libre dans les sondages, au point de rebattre les cartes à six mois des élections qui marqueront la fin de ses 16 années aux commandes de l'Allemagne. Mercredi, un sondage a donné le camp conservateur à 26%, contre une dizaine de points en plus en début d'année.

Dans une allocution solennelle convoquée au pied levé mercredi, la chancelière s'est livrée à un mea culpa. «Une erreur doit être reconnue comme telle et surtout, elle doit être corrigée», a déclaré Mme Merkel.

«Cette erreur est uniquement la mienne», a admis la chancelière, demandant «pardon aux Allemands», avant de se rendre au Bundestag, la chambre basse du parlement, pour une séance de questions-réponses qui s'annonçait tendue.

Cette «pause» avait, selon elle, «de bonnes raisons d'être mais n'était pas réalisable dans un court laps de temps».

Mercredi, l'Allemagne a décidé d'un verrouillage moins sévère que prévu pour le week-end de Pâques.

(ats/afp)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La difficile succession d'Angela Merkel divise la droite allemande

Plus divisée que jamais, la droite allemande se déchire sur la désignation du successeur d'Angela Merkel. Un nouveau chef de file sera élu, lors des prochaines élections législatives en Allemagne, à l'automne 2021.

La droite allemande est divisée sur la désignation d'un nouveau chef de file, qui succèdera, à l'automne, à Angela Merkel. Après un week-end entier de tractations, les responsables conservateurs ont échoué à trouver une solution de compromis, alors qu'ils voulaient se mettre d'accord dimanche soir.

Une dernière session de négociation s'est achevée dans la nuit de dimanche à lundi sans résultat, selon les médias allemands. La compétition interne pour mener la droite aux élections …

Lire l’article
Link zum Artikel