DE | FR

La plus grande oeuvre sur toile vendue 62 millions de dollars

L'oeuvre

L'oeuvre "The Journey of Humanity" de Sacha Jafri est composée de 70 tableaux. Image: sda

L'oeuvre de l'artiste britannique Sacha Jafri, qui détient le record de la plus grande peinture sur toile au monde, a été vendue 62 millions de dollars (58 millions de francs) lors d'enchères à Dubaï.



Baptisée «The Journey of Humanity», l'oeuvre est composée de 70 tableaux. Réalisé par Sacha Jafri, il voulait que son oeuvre, inscrite dans le livre Guinness des records grâce à ses 1595,76 m2, suscite un mouvement humanitaire.

L'artiste comptait en effet récolter 30 millions de dollars pour financer des initiatives en matière de santé, d'hygiène et d'éducation pour des enfants de régions défavorisées à travers le monde. Pari gagné puisque la toile a été vendue le double.

Des enfants de 140 pays

Des enfants de 140 pays ont soumis des oeuvres pour qu'elles figurent dans la création du britannique, qui l'a achevée à la fin septembre, peu avant qu'elle ne soit validée comme «la plus grande toile d'art» au monde.

L'ensemble de l'oeuvre devait être vendu indépendamment au fil de l'année au profit de projets caritatifs. Mais un Français habitant Dubaï, entrepreneur dans les crypto-devises, a acheté le tout. «Je viens d'une famille pauvre et je sais ce que c'est que de n'avoir parfois rien à manger, mais je sais qu'au moins j'avais l'amour de mes parents, l'éducation, le soutien». (ats)

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Un tiers des Britanniques évite les contacts sociaux: et vous?

Selon un sondage gouvernemental, un tiers des Britannique choisit de rester chez soi, plutôt que de voir du monde, malgré les assouplissements des restrictions.

Alors que les restrictions s’envolent à mesure que la vaccination avance, en Grande-Bretagne, les citoyens ne se précipitent pas tous sur les terrasses. Même si les jeunes sont les plus avides de liens sociaux, il semblerait qu’une bonne partie de la population apprécie l’auto-confinement. Par envie ou par peur du virus? Ca, l’étude gouvernementale relayée par l’Evening Standard ne le dit pas...

15% des 18-24 évitent le contact social, contre 32% des 25-49 ans et 42% des 50-64 ans. A noter que …

Lire l’article
Link zum Artikel