DE | FR

Des pirates chinois chassent les Ouïghours sur Facebook

FILE - In this Aug. 11, 2019, file photo an iPhone displays a Facebook page in New Orleans.   Facebook says hackers in China used fake accounts and impostor websites in a bid to break into the phones of Uyghur Muslims, Facebook announced Wednesday, March 24, 2021.  (AP Photo/Jenny Kane, File)

Les ouïgours sont persécutés jusque sur le réseau social. Image: sda

Les pirates ciblent des centaines de militants, journalistes et dissidents ouïghours vivant à l'étranger.



Des groupes de hackers chinois utilisent Facebook et d'autres sites et applications mobiles pour piéger et espionner des Ouïghours. Facebook l'a affirmé mercredi 24 mars, sans attribuer ces pratiques au gouvernement.

Les pirates ciblent des centaines de militants, journalistes et dissidents ouïghours vivant à l'étranger. Ils les incitent à cliquer sur des liens et sites web piégés qui infectent leurs ordinateurs ou smartphones avec des logiciels d'espionnage, selon la société californienne.

Une technique qui consiste à infecter un endroit où des personnes se rendent sans se méfier

Les manœuvres des hackers ont principalement lieu hors de Facebook. Sur des sites d'informations légitimes ou via de fausses applications susceptibles d'intéresser cette minorité musulmane persécutée en Chine (comme pour la prière, par exemple).

Facebook dit avoir bloqué le partage des noms de domaine piégés sur sa plateforme, retiré les comptes des groupes et prévenu les personnes concernées. L'entreprise a aussi partagé des informations avec d'autres réseaux sociaux. (ga)

Plus d'articles concernant la Chine

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

Un deuxième canadien face à la justice chinoise pour «espionnage»

Link zum Artikel

Les Etats-Unis cherchent à se réconcilier avec la Chine

Link zum Artikel

La Chine devient le premier partenaire commercial de L'UE

Link zum Artikel

Le Parlement canadien reconnaît le génocide ouïghour, la Chine fâchée

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Facebook renforce ses capacités de censure

Le conseil de surveillance de Facebook voit ses pouvoirs étendus. C'est lui qui décidera du retour de l'ex-président américain Donald Trump sur le réseau social.

Le conseil de surveillance de Facebook, qui doit bientôt décider si Donald Trump peut revenir sur la plateforme ou non, a étendu ses pouvoirs de modération des contenus. Un signe que le groupe californien voit dans ce comité indépendant la solution à ces dilemmes éditoriaux. Mais de quoi parle-t-on?

Accusé depuis des années de censurer certaines voix ou au contraire de favoriser la désinformation, le harcèlement et les activités de groupes violents, Facebook a fini par créer ce conseil de …

Lire l’article
Link zum Artikel