DE | FR

A peine réélu, le président tchadien est mort au front

epa09146773 (FILE) - Chad's President Idriss Deby Itno speaks during his meeting with the Israeli President (not pictured) at the President's Residence in Jerusalem, Israel, 25 November 2018 (reissued 20 April 2021). Chad's President Idriss Deby died of injuries suffered in clashes with rebels in the country's north, an army spokesperson announced on state television on 20 April 2021. Deby has been in power since 1990 and was re-elected for a sixth term in the 11 April 2021 elections. EPA/ABIR SULTAN *** Local Caption *** 56700929

Idriss Déby Itno en 2018. Image: EPA

Au pouvoir depuis 1990, le président tchadien Idriss Déby Itno est mort des suites de blessures reçues alors qu'il commandait son armée. Ce militaire de carrière venait d'être réélu.



Le président tchadien Idriss Déby Itno est décédé mardi des suites de blessures reçues alors qu'il commandait son armée dans des combats contre des rebelles durant le week-end. Il avait 68 ans. Un de ses fils lui a succédé mardi à la tête d'un conseil militaire.

Bild

Image: Datawrapper

«Idriss Déby Itno vient de connaître son dernier souffle en défendant l'intégrité territoriale sur le champ de bataille»

Azem Bermandoa Agouna, porte-parole de l'armée

Coup d'Etat

Ce militaire de carrière s'est emparé du pouvoir en 1990 à l'issue d'un coup d'Etat. Il venait d'être réélu pour un mandat de 6 ans avec 79,32% des suffrages exprimés, selon des résultats provisoires.

Des ministres et des officiers de hauts rangs avaient indiqué lundi que le chef de l'Etat s'était rendu samedi et dimanche sur le front opposant son armée à une colonne de rebelles qui avait lancé une offensive à partir de bases arrières en Libye le jour du scrutin, le 11 avril. (ats)

Après ce sujet, détendez-vous avec les images du premier vol de l'hélicoptère Ingenuity

1 / 11
Le premier vol de l'hélicoptère Ingenuity
source: sda / nasa/jpl-caltech/msss / handout
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Une frappe française a tué 19 civils lors d'un mariage au Mali

L'ONU vient de rendre une enquête accablante pour la France. Son armée est accusée d'avoir participé à la mort de 19 maliens réunis pour un mariage en janvier.

Une enquête des Nations unies conclut qu'une frappe aérienne conduite par l'armée française, au Mali, en janvier, a tué 19 civils réunis pour un mariage. Les djihatistes ne seraient donc pas les seuls responsables de ce drame, comme l'a soutenu Paris jusqu'alors.

L'enquête a été menée par la Division des droits de l'Homme de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), appuyée par la police scientifique des Nations unies, sur les évènements survenus le 3 janvier près de Bounti, là:

Ce jour-là, au moins …

Lire l’article
Link zum Artikel