DE | FR
epa09101051 Traveler wearing a face mask and policemen walk on the platform of Saint-Jean train station in Bordeaux, France, 27 March 2021. French Prime Minister Castex on March 18 announced additional lockdown restrictions in 16 regions of France as the country enters a third wave of the COVID-19 pandemic. With the new measures, more than 90,000 police and gendarmes mobilized for intensified controls in stations, airports and tolls while the health situation is critical with the third wave of coronavirus pandemic and the predominance of the British variant of the virus.  EPA/CAROLINE BLUMBERG

Image: sda

La France accentue les contrôles face à une situation «critique»

Pour faire respecter l'interdiction de se déplacer, la France a intensifié samedi les contrôles aux gares, aux péages routiers et aux aéroports. Mais la situation semble toujours «hors de contrôle».



Dans 19 départements, tout déplacement à plus de 10 km sans dérogation est interdit. Parallèlement, 24 autres départements sont sous vigilance renforcée. Dans le reste du pays, un couvre-feu est en vigueur de 19h00 à 06h00.

Alors que le nombre de contamination au coronavirus flambe dans le pays, les autorités françaises ont décidé d'intensifier les contrôles aux gares, péages et aéroports afin de réduire l'impact d'une situation que le Premier ministre Jean Castex juge de «critique».

«Une dizaine d'équipes sont mobilisées contre deux à trois en temps normal»

Un capitaine de police à la gare de Montparnasse à Paris AFP

Un capitaine de police précise que les contrôles sont accentués «aux heures de pointe». Dans le centre-ville, les patrouilles sont également intensifiées, notamment les samedis après-midi aux abords des quais du Canal-Saint-Matin, généralement pris d'assaut dès les beaux jours.

Une situation «hors de contrôle»

Le nombre de malades en réanimation s'élevait samedi soir à 4791, frisant le pic de la deuxième vague à l'automne (4903) et voguant ainsi vers une possible troisième vague. La barre des 200 000 nouveaux cas hebdomadaires de contaminations a été franchie la veille. Au total, 94 492 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie.

Dans un tweet publié samedi, le maire PS de Saint-Denis Mathieu Hanotin a alarmé sur la situation.

Jeudi, le chef de l'Etat Emmanuel Macron avait indiqué que les semaines à venir seraient «difficiles». Un nouveau conseil de défense doit se tenir mercredi soir pour décider d'un éventuel durcissement des sanctions. (ats/mndl)

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 13
Une année de Covid-19, retour en images
source: sda / alessandro crinari
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Licenciements chez Swiss: «On s'y attendait»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

306 Morgiens pincés pour ne pas avoir respecté les mesures Covid

A Morges, la police a collé des centaines de personnes, en moins de deux mois. En cause? Le non respect des gestes barrières, notamment celui de la distanciation sociale.

Police Région Morges (PRM) a délivré plus de 300 amendes d'ordre à des gens qui ne respectaient pas les règles sanitaires, apprend-on mercredi sur le site de La Côte.

Parmi les contrevenant, 22% ont fait l’objet d’une dénonciation en raison de non-paiement. (hkr)

Lire l’article
Link zum Artikel