DE | FR
Carles Puigdemont

Carles Puigdemont a été élu au Parlement européen en 2019. Image: Keystone

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Poursuivi en Espagne pour avoir organisé un référendum illégal en 2017, Carles Puigdemont, leader de l'indépendance de la Catalogne, a perdu son immunité parlementaire. Il risque jusqu'à 25 ans de prison dans son pays.



Coup dur pour Carles Puigdemont. Mardi, le Parlement européen a décidé de lever son immunité parlementaire, ainsi que celle de deux autres eurodéputés catalans, Toni Comin et Clara Ponsati.

Exilés en Belgique depuis 2017, Puigdemont et Comin sont poursuivis, en Espagne, pour l’organisation en 2017 d’un référendum d’indépendance interdit en Catalogne. Accusés de «sédition», ils risquent jusqu'à 25 ans de prison.

Cette décision pourrait ouvrir la voie à un nouvel examen par la justice belge des demandes d’extradition émises par l’Espagne à leur encontre.

Décision politique

Les principaux intéressés ont dénoncé la «nature politique» des procédures engagées contre eux et ont annoncé leur intention de saisir la Cour de justice de l'Union européenne. Ils estiment que la Cour suprême espagnole n'est pas compétente pour une telle demande.

Le référendum en Catalogne, c'est quoi?

Les 1er octobre 2017, les Catalans se sont rendus aux urnes pour se prononcer sur l'indépendance de leur région. 90% des votants ont voté «oui». Ce référendum, organisé par les autorités régionales, a été jugé illégal par Madrid et a plongé l'Espagne dans une grave crise politique.

Une récente décision de la justice belge a, toutefois, de quoi rassurer les indépendantistes. La Cour d'appel de Bruxelles avait refusé, en janvier, d'exécuter un mandat d'arrêt européen visant un autre ancien ministre régional indépendantiste, Lluis Puig, mettant en avant un risque sérieux de violation de son droit à un procès équitable en Espagne. (asi/ats)

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Espagne-Kosovo, un match d'abord politique

L'Espagne accueille le Kosovo mercredi soir en qualifs pour le Mondial de football dans un contexte diplomatique tendu entre les deux pays. Une polémique a mis de l'huile sur le feu au début du mois. Retour sur l'empoignade de communication entre les deux sélections.

L'Espagne reçoit le Kosovo mercredi soir à Séville, un match des qualifications pour le Mondial 2022 au Qatar. Ce premier duel de l'Histoire entre les deux équipes se jouera dans un contexte particulier: l'état balkanique – qui a déclaré son indépendance (de la Serbie) en 2008 – n'est par reconnu par le gouvernement espagnol. Seuls quatre autres pays de l'Union européenne adoptent la même position que l'Espagne: la Slovaquie, Chypre, la Roumanie et la Grèce (qui figure dans le …

Lire l’article
Link zum Artikel