DE | FR

Des «gilets jaunes» condamnés pour le saccage de l'arc de Triomphe

epa07201551 A protester wearing a yellow vest (gilets jaunes) waves a French flag during clashes with riot police near the Arc de Triomphe as part of a demonstration over high fuel prices on the Champs Elysee in Paris, France, 01 December 2018. The so-called 'gilets jaunes' (yellow vests) are a protest movement, which reportedly has no political affiliation, is protesting across the nation over high fuel prices. EPA/YOAN VALAT

Des graffitis recouvraient le monument et l’intérieur saccagé par les émeutiers. Image: EPA

Huit personnes ont été condamnées jeudi à de la prison avec sursis ou du travail d'intérêt général pour leur rôle dans le saccage de l'arc de Triomphe pendant une manifestation en 2018.



Le monument avait été pris d'assaut par des gilets jaunes pendant leur «Acte Trois» en 2018. Tous les accusés ont été reconnus coupables d'y être entrés par effraction. Les principaux responsables des «scènes apocalyptiques» décrites par le tribunal pendant l'audience n'ont jamais été identifiés.

Des dégâts estimés à 1 million d'euros

A l'audience, plusieurs prévenus avaient assuré ne pas avoir eu d'autre choix que de se «réfugier» dans l'arc de Triomphe par «panique», alors que c'était «l'anarchie totale» dehors. Le tribunal n'a pas été convaincu. «Il y avait d'autres moyens d'échapper au gaz lacrymogène», leur a répondu la présidente.

epa07201823 A vandalizes statue of the Marianne, a symbol in France, seen inside the Arc de Triomphe, as protesters wearing yellow vests (gilets jaunes) entered the Arc de Triomphe monument during clashes with riot police as part of a demonstration over high fuel prices on the Champs Elysee in Paris, France, 01 December 2018. The so-called 'gilets jaunes' (yellow vests) are a protest movement, which reportedly has no political affiliation, is protesting across the nation over high fuel prices. EPA/ETIENNE LAURENT

Une sculpture à l’intérieur de l'Arc avait été vandalisée.

70 heures de travaux d'intérêt général

Ceux qui ont commis des dégradations ont écopé de peines de prison avec sursis. Ceux qui ont volé dans le monument des cartes postales, des tours Eiffel ou des arcs de Triomphe miniatures devront eux s'acquitter d'une amende de 100 euros. Tous devront effectuer 70 heures de travaux d'intérêt général.(ats)

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Dieudonné ne se présente pas devant la justice genevoise

L'humoriste français est jugé pour discrimination raciale après avoir mis des propos révisionnistes dans la bouche de l'un de ses personnages, dans un spectacle à Nyon et Genève.

Le procès de Dieudonné, qui devait se tenir vendredi à Genève, a été reporté. En tournée en France, l'humoriste, qui est notamment poursuivi pour discrimination raciale, ne s'est pas présenté devant le Tribunal de police. La présidente Sabina Mascotto a refusé de juger le prévenu par défaut. La nouvelle date pour la tenue du procès a été fixée au 5 juillet.

Selon l'acte d'accusation, Dieudonné est notamment jugé pour avoir fait dire à un personnage de son spectacle «En vérité», lorsqu'il …

Lire l’article
Link zum Artikel