DE | FR
Residential neighborhoods are lit by raging fires in Cape Town, South Africa, Monday, April 19, 2021. Residents are being evacuated from Cape Town neighborhoods after a huge fire spreading on the slopes of the city's famed Table Mountain was fanned by strong winds overnight and threatened houses.(AP Photo/Jerome Delay)

La ville a accepté les dommages causés par ce que les autorités ont décrit comme l'un des pires incendies de la région depuis des années. Image: sda

Finalement, l'incendie du Cap est quasi maîtrisé

Le spectaculaire incendie qui ravage depuis deux jours la très visitée montagne de la Table au Cap, semblait largement maîtrisé mardi. Il a cependant détruit près de 600 hectares dont une emblématique université.



«Environ 90% de l'incendie est maîtrisé et quelque 600 hectares ont brûlé», a précisé le porte-parole des parcs naturels sud-africains, Rey Thakhuli. Des vents forts avaient alimenté les flammes apparues dimanche matin sur la montagne au sommet allongé, appelée pour cette raison montagne de la Table.

Mardi matin, la météo était plus clémente, facilitant le travail des pompiers. Cinq hélicoptères s'activaient pour larguer de l'eau sur les zones jouxtant la ville, a précisé le porte-parole.

Voici ce qui a été détruit

Des centaines de riverains et d'étudiants de l'UCT, qui a formé des générations de chercheurs africains, avaient été évacués dimanche par mesure de précaution, selon la ville. Ils ont été relogés dans des hébergements temporaires.

L'incendie a prospéré toute la nuit précédente, alimenté par des vents changeants, notamment à proximité du téléphérique de la montagne de la Table qui transporte habituellement les moins sportifs des touristes désireux d'apprécier ses vues sur l'océan et la ville. En revanche, aucun bâtiment ne semblait en péril mardi dans la zone de la Table, a précisé Linton Rensburg, porte-parole des pompiers. (ats/mndl)

L'incendie au Cap en images

1 / 12
En Afrique du Sud, l'incendie au Cap, en images
source: sda / nic bothma
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Les astuces d'internet pour s'endormir vite

Vidéo: watson

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Témoignage d'un journaliste français enlevé par des djihadistes au Mali

Olivier Dubois affirme avoir été kidnappé début avril au Mali par des djihadistes affiliés à Al-Qaïda. Il s'exprime dans une vidéo à la provenance indéterminée et qui circule sur les réseaux sociaux mercredi.

Il écrit régulièrement pour France24, Libération ou encore Le Point. Pour un reportage, Olivier Dubois a récemment été envoyé à Gao, au Mali. Sauf que le directeur de Reporters sans frontières, Christophe Deloire, affirme que le 8 avril 2021, le journaliste n'est pas rentré à son hôtel après le déjeuner.

De son côté, Olivier Dubois explique dans une vidéo de 21 secondes avoir été enlevé le 8 avril à Gao (nord) par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM, ou Jnim en arabe), …

Lire l’article
Link zum Artikel