DE | FR

Image: Watson

Le shaker

Moins de décès, moins de dégâts psychiques, mais + de vieilles dames relookées

Vous avez passé la journée à éviter les flocons en Birkenstock? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour un frileux à l'apéro.



C'est quoi Le Shaker?

Un résumé de l'actualité du jour, mixé par la team watson et à boire cul sec en fin de journée du lundi au vendredi. (Santé!) Pour vous abonner au Shaker, cliquez sur le cocktail 🍹

😷 C'est bientôt (pas) fini

Sortez les autotests pop-corn: épisode 1012, saison 2 de la série des conférences de presse de l'OFSP. Mais avant cela, résumé de l'épisode précédent:

Dans l'épisode du jour, on sent bien que l'Office fédéral de la santé publique tente de toutes ses forces de nous montrer le bout du tunnel (alors que la population regarde le doigt avec une larme sur la couture du masque). Voici d'ailleurs une petite série de brèves de comptoir déclarations officielles des personnages principaux:

Martin Ackermann, coach patron
de la Task force:

«La ligne d'arrivée est proche»

Ackermann, dans une interprétation toute personnelle de la fameuse pensée populaire: «c'est pas si pire»:

«Si les chiffres n’augmentent pas, on est bon. S’ils diminuent, c’est encore mieux»

Un petit CQFD de saison:

«Moins de décès, moins de dégâts psychiques»

Oui, c'est toujours Martin Ackermann.

Et une prise de conscience forte:

«Il faut réfléchir à ce que
nous faisons»

La dernière (pour la route) du boss de la Task force.

Et puis, heureusement, bonne nouvelle, on y croit, soyons positifs, l'histoire du verre à moitié plein, tout ça🤞: cet épisode 1012 de l'OFSP coïncide avec l'arrivée en fanfare pharmacie des fameux autotests.🎉 N'est-ce pas Monsieur le chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l’OFSP que c'est une bonne nouvelle, mmmh? 🙏

😔

«L’autotest n’est pas une carte blanche à l’insouciance!»

Cher Patrick Mathys, nous ne sommes pas certains que la population espère quoique ce soit d'insouciant en ce moment, mais on peut se tromper.

Et si on demande à la médecin cantonale du canton de Berne?

«Les autotests ne permettent pas de se libérer d’une quarantaine»

😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭

Bon, ne baissons pas les bras, puisqu'avec la vaccination et l'immunité de la population qui augmente nous devrions pouvoir bientôt protéger les citoyens de manière satisfaisante, n'est-ce pas Monsieur Mathys?

«Avec les variants, la situation n’est pas simple»

Ok, ok, ok, ok, mais de toute façon, fin avril nous devrions assister à un assouplissement des mesures, non?

«Je ne peux pas anticiper sur ce que décidera le Conseil fédéral. Mais trois critères sur quatre sont négatifs»

Patrick Mathys qui dit rien mais qui dit tout.

C'est déjà la fin de ce 1012e épisode de «OFSP: la conférence de presse». A noter tout de même cette excellente nouvelle pour les vacanciers: si vous avez décidé de profiter de cette pause pascale pour aller vous dorer l'épiderme dans un coin charmant et paisible, sachez que la Confédération a levé l'obligation de quarantaine au retour... d'Israël.

🇫🇷 Juré craché!📚

epa09118687 French President Emmanuel Macron speaks to a school manager, teachers and children from the Itard school located in Oraison, southern France, at the Elysee Palace, Paris, France, 06 April 2021. French President Emmanuel Macron announced on 31 March a three-week nationwide school closure and a month-long domestic travel ban, as the rapid spread of the virus ramped up pressure on hospitals. EPA/Christophe Ena / POOL POOL IMAGE MAXPPP OUT

Le président français Emmanuel Macron mimant le grand méchant Covid avec la main droite. Image: EPA AP POOL

Pour Emmanuel Macron, c'est une évidence: c'est sur les bancs d'école qu'on apprend la vie la fragilité des promesses. Alors que les têtes blondes françaises sont à nouveau forcées de suivre les cours à distance, le président de la République a décidé de surprendre une classe en visioconférence pour leur parler du Covid-19. (Silence dans le fond!) Quelques jours après avoir avoué des erreurs de gestion dans cette crise, Macron l'a assuré devant plusieurs rangées de collégiens endormis ébahis:

«Il n'y aura pas de nouveau confinement d’ici la fin de l’année scolaire»

Rendez-vous à la rentrée?🤔

🍽️ Clash investigation

Suite de l'affaire du sosie de Polnareff des restos clandestins en France: Pierre-Jean Chalençon, l'homme présumé coupable d'avoir organisé des sauteries gourmandes pour la haute société parisienne, n'a visiblement pas apprécié que la chaîne M6, responsable du reportage qui a inauguré la baston, continue de marteler que oui, des ministres ont bien trempé leur privilège dans l'un ou l'autre de ces festins prohibés. Aujourd'hui, le collectionneur d'art et fan de Napoléon 1er a répliqué sur la radio française RMC avec des arguments dignes d'un empereur de la punchline:

«Je pense que M6 devrait s'occuper de vendre des appartements et de relooker des vieilles dames»

Pierre-Jean Chalençon, gentleman clasheur

Et puis, selon lui, les ministres «ont mieux à manger chez eux, dans leurs salles à manger et leurs palais». Ce n'est pas les internautes qui diraient le contraire, eux qui ont passé tout leur week-end de Pâques à épingler la cuisine de son partner in crime Christophe Leroy. 👇

🏒 A Bienne que pourra

On a posé la question qui tue à notre tireur d'élite spécialiste du hockey sur glace suisse : qui passera le cap des pré play-offs? Selon Klaus Zaugg, une chose est sûre, Bienne doit passer sinon c'est «un petit peu la honte» (OK.)

D'ailleurs les pré play-offs de National League débutent ce mercredi, avec notamment Bienne (7e de la saison régulière) face à Rapperswil (10e). Avant de vous jeter sur la glace télévision, voici l'interview intégrale de Ice Mister Zaugg👇

Et ce soir? 👀

On regarde sur Amazon Prime Video le documentaire qui passe à la moulinette en revue la vie de la pop star chère à notre coeur d'ado: «Framing Britney Spears». Aujourd'hui sous la tutelle de son père (qui accessoirement gère aussi les millions de la chanteuse OKLM) Britney fait pleurer ses fans de la première heure qui la pense totalement sous influence. Une inquiétude d'ailleurs concassée dans le hashtag #freebritney qui demande carrément sa libération.

Pourquoi il faut regarder ce documentaire? Parce que Britney Spears le mérite. Sa carrière du moins. Ses chansons aussi (quelques unes sur lesquelles on a dansé pas tout à fait sobre). Après avoir démarré sur les chapeaux de roue dans les années 90, Madame Baby One More Time a encaissé les chèques, puis les coups durs. (Rappelez-vous son pétage de plomb réalisé au moyen d'un rasoir à tifs.) A travers ce documentaire, c'est finalement toute la férocité du show-business qui est disséquée.

C'est déjà la fin du Shaker

Moi je file réserver mes billets d'avion pour mes vacances en Israël. Ciao!

Plus d'articles d'«Actu»

L'UDC et le PLR se clashent sur Twitter au sujet des restrictions

Link zum Artikel

Des centaines d'opposants aux mesures sanitaires ont manifesté à Altdorf

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Ça y est, l'hélico de la Nasa devrait voler sur Mars ce lundi

Link zum Artikel

Le shaker

Des tests gratuits, des élus à table et des élèves sérieux

Vous avez passé la journée à plier vos t-shirts à la buanderie sans 4G? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour un charlot à l'apéro.

Attention, news positive (oui, ça existe): les élèves vaudois n'ont visiblement pas profité de la crise du coronavirus pour ne rien glander en classe (ou à la maison quand les écoles étaient fermées). C'est un bilan provisoire, mais le résultat est formel: les quarantaines à répétition n'ont pas fabriqué (pour l'instant) de cancres du Covid et les notes n'ont pas violemment chuté (comme attendu), même si des indices ponctuels d'une détérioration existent d'après l'étude.

Le Canton de Vaud est …

Lire l’article
Link zum Artikel