DE | FR
Bild

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Depuis le début de la saison, le pilote Mercedes n'arrête pas de gémir. Ni de gagner.



Heureusement qu'avant le premier Grand Prix de la saison, «on» disait sa Mercedes «inconduisible» et sa patience «à bout», selon les échos fébriles du paddock. Imaginons ce que serait cette année de Formule 1 si Lewis Hamilton l'avait démarrée peinard au volant d'une voiture impeccable...

Après trois GP, l'Anglais en a déjà remporté deux, le dernier hier au terme d'«une course terriblement difficile» (what else?). Son talent, son sang-froid, et jusqu'à sa folle gaieté humilient son propre équipier, Valtteri Bottas, dépassé par l'extérieur comme un conducteur de Twingo, puis relégué dans un lointain sillage (33'').

Le résumé de la course en image

Vidéo: RTS

Puisque l'espoir doit vivre, les échos du paddock continuent de propager l'idée d'un Lewis Hamilton en situation d'efforts face à une meute de poursuivants anars. «On» le dit, «on» le répète: il reste vingt courses, plein d'écueils, et un Verstappen unique. Mais «on» évite la question embarrassante: Hamilton est-il bien de ce monde, un tant soit peu vulnérable, soumis aux affres de la concurrence ordinaire?

Heureusement que le personnage, s'il est excentrique, est aussi de nature inquiète, et qu'il sait entretenir le doute - fusse celui des autres. Après sa 97e victoire en Grand Prix, le septuple champion du monde (de manière discontinue depuis 2017) a fait mine de tressaillir:

«Je ne pense pas que nous avons progressé mais plutôt que Red Bull a légèrement reculé ce week-end»

«Je n'ai pas pris un bon départ, je n'étais pas content»

«Mes pneus sont quand même très usés»

Heureusement pour le suspense que l'écurie Mercedes a senti «Lewis très essoufflé pendant la course», et même un peu «carbo» sur la fin. A l'heure où la Formule 1 s'ajoute des Grand Prix à n'en plus finir, à l'heure où elle perd l'attention de son public post-pubère et lutte contre la montée du sentiment écologique, il ne manquerait plus qu'Hamilton roule pépère sur une voie toute tracée. Encore vingt courses...

Plus d'articles sur le sport

Aimer cette équipe de Suisse, c'est prendre le risque d'être déçu

Link zum Artikel

Les arbitres préparent les matchs de l'Euro comme des entraîneurs

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel

Des geeks alémaniques font la loi dans l'industrie des paris sportifs

Link zum Artikel

Fabio Celestini est-il trop «tronchu» pour entraîner Young Boys?

Link zum Artikel

Dans un sport mécanique, mourir reste une option. Ils l'avaient oublié

Link zum Artikel

Bacsinszky: «On ne sait jamais tout, chaque joueuse a sa part d'ombre»

Link zum Artikel

Fribourg pleure l'un de ses diamants, Jason Dupasquier

Link zum Artikel

Roy Hodgson, le dictateur sympathique qui a décomplexé la Nati

Link zum Artikel

A Roland-Garros, on boude, on prie et on dit déjà des bêtises

Link zum Artikel

Le FC Sion joue sa peau ce soir. Les 10 raisons d'un déclin

Link zum Artikel

Mondial de hockey: «On n'a même pas le droit d'ouvrir la fenêtre de notre chambre»

Link zum Artikel

Il y a 20 ans, un Romand changeait la face du football portugais

Link zum Artikel

«Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

Il rejoue en Premier League... dix ans après son dernier match

Link zum Artikel

River Plate a les mêmes problèmes qu'une équipe de 5e ligue

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Link zum Artikel

Le cheval vainqueur n'aurait pas mangé que des céréales

Link zum Artikel

Il profite de son passage à la télé pour chambrer le LHC

Link zum Artikel

Eden Hazard a-t-il manqué de respect au Real Madrid?

Link zum Artikel

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Link zum Artikel

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

Les stars du foot ont peur dans le mur et ça peut leur coûter cher

Link zum Artikel

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Link zum Artikel

Alexia, transgenre: «Je ne suis pas une menace pour mes adversaires»

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Une copine de hockeyeur en colère: «No 25, tu es un gros dégueulasse»

Link zum Artikel

Ces entraîneurs de foot qui ont craqué

Link zum Artikel

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Thèmes

Victime de misogynie, une nageuse australienne renonce aux JO de Tokyo

La double médaillée olympique de natation australienne Maddie Groves a claqué la porte de la sélection pour les Jeux olympiques de Tokyo. Elle a dénoncé la présence dans le sport de «pervers misogynes».

La jeune femme de 26 ans, médaillée d'argent en 200 mètres papillon et en relais 4x100 mètres aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016, a fait part de sa décision choc sur Instagram tard jeudi, alors que le processus de sélection, en vue des Jeux olympiques de Tokyo, doit démarrer samedi dans la ville d'Adelaide.

Dans son message, Maddie Groves a expliqué vouloir donner «une leçon à tous les pervers misogynes dans le sport et ceux qui leur lèchent les bottes».

Dans sa publication Instagram, la nageuse …

Lire l’article
Link zum Artikel