DE | FR
Bild

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Les coureurs du Tour de Romandie utilisent tous les moyens à la limite de la légalité pour gratter quelques secondes sur leurs adversaires. Florilège des tendances que vous pourrez sans doute observer dès le 27 avril et jusqu'au 2 mai.

Julien Caloz
Julien Caloz



Tour de Romandie 2021

Le programme

1️⃣ Mardi 27 avril: prologue à Oron-la-Ville (4,05 km).
2️⃣ Mercredi 28 avril: Aigle - Martigny (168,1 km).
3️⃣ Jeudi 29 avril: La Neuveville - St-Imier (165,7 km).
4️⃣ Vendredi 30 avril: course en circuit à Estavayer (168,7 km).
5️⃣ Samedi 1er mai: Sion - Thyon 2000 (161,3 km).
6️⃣ Dimanche 2 mai: contre-la-montre à Fribourg (16,2 km).

Le bidon-collé

La théorie: la manoeuvre consiste à garder sa main collée au bidon (le jargon cycliste pour désigner la gourde) tendu par le directeur sportif lors d'un ravitaillement. Le coureur bénéficie ainsi de quelques secondes de répit durant lesquelles il est tracté par la voiture. Les organisateurs tolèrent cette «béquille temporaire» quand il s'agit d'un cycliste récupérant des boissons en faveur de ses coéquipiers. Dans d'autres situations, et si le contact est prolongé, ils peuvent y déceler une aide illicite et sanctionner. Primoz Roglic avait écopé d'une amende de 200 francs suisses pour remorquage illicite lors du Giro 2019.

La pratique:

Les «retours dans le coffre»

L'idée consiste à revenir sur un groupe de coureurs ou un peloton en bénéficiant de l'aspiration d'une voiture. L'action est répréhensible (on appelle ça un «abri derrière un véhicule») mais comme souvent en cyclisme, il y a la règle et l'esprit de la règle. Les commissaires de course peuvent se montrer compréhensifs dans le cas où un coureur aurait été victime d'une chute ou d'un incident mécanique.

«On a tous déjà ralenti la file des directeurs sportifs pour permettre à un coureur de rentrer»

Serge Beucherie, ex-cycliste et dirigeant

Le ravito malin

Les coureurs n'ont pas le droit d'être ravitaillés dans les 20 derniers kilomètres sous peine de sanction sévère. Or ils ressentent parfois le besoin de reprendre des forces pour avoir la socquette plus légère, comme ils disent. Leur manière de contourner le règlement consister à demander à un coéquipier déjà largué au classement général de se sacrifier pour eux et de leur transmettre ensuite ⚠️ discrètement ⚠️ la boisson ou la barre énergisante.

On insiste sur la discrétion car elle est essentielle à la réussite du procédé. En 2013 sur la Grande Boucle, Richie Porte avait ravitaillé Chris Froome en sucre dans la montée vers l'Alpe d'Huez. Les commissaires de course avait surpris le manège de la formation Sky et sanctionné les deux hommes de 20 secondes de pénalité, à la stupéfaction de Froomey: «Les règles sont les règles et j’accepte la sanction mais c’est Richie Porte qui va à la voiture et qui me ravitaille ensuite. Ça devrait être pris en considération.»

Lors du dernier Tour, Julian Alaphilippe s'était mis tout seul dans l'illégalité en récupérant un bidon à 17km de la ligne. Il avait perdu 20 secondes et le maillot jaune dans l'aventure.

abspielen

Vidéo: YouTube/RMC

La crevaison opportune

À l'époque, on appelait ça «faire la crevaison», souffle un dirigeant, qui raconte: «Chaque coureur présent dans le dernier kilomètre de l'étape et victime d'un incident mécanique ou d'une chute était classé dans le même temps que le vainqueur. Or si le mec sentait qu'il allait se faire distancer sur la fin, il s'arrêtait et dégonflait son pneu. J’ai vu des commissaires prendre la pompe pour voir si le pneu était bel et bien crevé!»

La règle a depuis évolué, les moeurs aussi. Les coureurs sont désormais «protégés» lors des trois derniers kilomètres mais dans un environnement où chaque geste est filmé puis décrypté, et au prix des vélos, aucun ne s'amuserait à saboter lui-même son matériel.

Les raccourcis

Il arrive parfois, surtout lors des classiques pavées, que certains champions empruntent les trottoirs pour une progression plus fluide, en d'autres termes moins traumatisante pour le corps et la machine. La pratique est en principe interdite car elle met en danger les spectateurs, mais les fautifs ne sont pas toujours démasqués.

Plus d'articles sur le sport

Aimer cette équipe de Suisse, c'est prendre le risque d'être déçu

Link zum Artikel

Les arbitres préparent les matchs de l'Euro comme des entraîneurs

Link zum Artikel

Tous les résultats et classements de l'Euro 2020 en un clin d'œil

Link zum Artikel

Des geeks alémaniques font la loi dans l'industrie des paris sportifs

Link zum Artikel

Fabio Celestini est-il trop «tronchu» pour entraîner Young Boys?

Link zum Artikel

Dans un sport mécanique, mourir reste une option. Ils l'avaient oublié

Link zum Artikel

Bacsinszky: «On ne sait jamais tout, chaque joueuse a sa part d'ombre»

Link zum Artikel

Fribourg pleure l'un de ses diamants, Jason Dupasquier

Link zum Artikel

Roy Hodgson, le dictateur sympathique qui a décomplexé la Nati

Link zum Artikel

A Roland-Garros, on boude, on prie et on dit déjà des bêtises

Link zum Artikel

Le FC Sion joue sa peau ce soir. Les 10 raisons d'un déclin

Link zum Artikel

Mondial de hockey: «On n'a même pas le droit d'ouvrir la fenêtre de notre chambre»

Link zum Artikel

Il y a 20 ans, un Romand changeait la face du football portugais

Link zum Artikel

«Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

Il rejoue en Premier League... dix ans après son dernier match

Link zum Artikel

River Plate a les mêmes problèmes qu'une équipe de 5e ligue

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

Faire payer les autographes? La mauvaise idée de Genève-Servette

Link zum Artikel

Le cheval vainqueur n'aurait pas mangé que des céréales

Link zum Artikel

Il profite de son passage à la télé pour chambrer le LHC

Link zum Artikel

Eden Hazard a-t-il manqué de respect au Real Madrid?

Link zum Artikel

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Link zum Artikel

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

Les stars du foot ont peur dans le mur et ça peut leur coûter cher

Link zum Artikel

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Link zum Artikel

Alexia, transgenre: «Je ne suis pas une menace pour mes adversaires»

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Une copine de hockeyeur en colère: «No 25, tu es un gros dégueulasse»

Link zum Artikel

Ces entraîneurs de foot qui ont craqué

Link zum Artikel

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

The Josh Fight

1 / 8
The Josh Fight
source: keystone / keystone
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Regardez ce «tsunami de glace» submerger un pont en Russie

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Un pic de forme, ça dure combien de temps?

Les cyclistes, engagés cette semaine sur le Tour de Romandie, ne jurent que par ce fameux pic de forme, cet instant précis et éphémère dans une saison où ils sont au maximum de leur potentiel. Ils doivent en profiter, car ça ne dure pas longtemps.

La vie d'un cycliste ressemble à la deuxième étape du Tour de France 2020 autour de Nice.

Les coureurs finissent toujours par revenir au même endroit. Mais entre le début et la fin de saison, leur trajectoire est faite de variations que le relief ci-dessus exprime bien. Le cycliste vit successivement des périodes de récupération, de progression ou de plénitude, ce qu'on appelle dans le langage sportif des pics de forme. L'idée, pour tous les cyclistes, consiste à faire coïncider ces …

Lire l’article
Link zum Artikel