DE | FR
Jason Dupasquier est décédé ce dimanche 30 mai 2021.

Jason Dupasquier, 2001-2021. image: capture d'écran twitter

Fribourg pleure l'un de ses diamants, Jason Dupasquier

Le pilote fribourgeois de moto est décédé ce dimanche à l'âge de 19 ans. Il a succombé à ses blessures après sa chute samedi au Grand Prix d'Italie. Hommage.



Une météo radieuse sur toute la Suisse romande, les oiseaux qui chantent, tous ces clichés printaniers qui rendent ces moments de vie si agréables. Ce dimanche devait être une belle journée. Elle n'en sera pas une: Jason Dupasquier est décédé. A seulement 19 ans.

Le pilote fribourgeois de moto a succombé à ses blessures ce dimanche matin dans un hôpital de Florence. La veille, il avait été victime d'un terrible accident lors des qualifications du Grand Prix d'Italie en moto3. Victime d'une chute – son unique depuis ses débuts en Championnat du monde il y a deux ans – sur le circuit du Mugello, Jason Dupasquier a été heurté par un pilote arrivant à pleine vitesse juste derrière lui. Il ne se remettra jamais de ses lésions cérébrales.

«Je suis bouleversé», lâche Valentin Guillod au bout du fil. «Jason aurait eu 20 ans cette année. Ça me fait chier, c'est le pire truc qui puisse arriver.» Le Fribourgeois, pilote de motocross en championnat du monde, peine naturellement à trouver les mots pour exprimer ce qu'il ressent après ce drame.

Le Lacois de 28 ans a côtoyé Jason Dupasquier au bord des circuits et sur les paddocks. Il se souvient d'un jeune homme avec les yeux brillants dès qu'il voyait les mécaniques rouler sur le bitume ou la terre. Plus âgé de neuf ans, le pilote du Vully était un modèle pour son compère cantonal, même dans une discipline différente. «Il voulait imiter mes sauts, ma grande qualité», sourit Valentin Guillod.

Moto3-Fahrer Jason Dupasquier, im Zielraum des Moto Grand Prix von Doha 2021 auf dem Losail International Circuit in Losail, Katar, Sonntag, 4. April 2021. Dupasquier faehrt auf den 11. Rang. (KEYSTONE/Karl Fritz Glaenzel)

Jason Dupasquier sur le paddock. Image: KEYSTONE

En mars dernier, les deux Fribourgeois ont participé à une interview croisée dans le quotidien La Gruyère, organisée via FaceTime. Jason Dupasquier était alors au Qatar pour le début de sa saison. Valentin Guillod se rappelle avec émotion de la complicité entre les deux pépites de la moto:

«Jason m'a lancé un défi: je dois réussir à toucher le bitume avec mon coude dans un virage en faisant de la moto sur circuit»

Valentin Guillod, pilote fribourgeois de motocross

La moto, une passion familiale

En 2010, le Lacois a roulé dans la team KTM dirigée par le papa de Jason, Philippe Dupasquier. Le résident de Sorens (Gruyère) a lui-même connu une carrière faste, avec de multiples titres de champion suisse de motocross. C'est avec son paternel que Jason Dupasquier a mis ses premiers coups de gaz. Parce que chez les Dupasquier, la moto est une véritable religion. «La famille entière est passionnée de moto», valide Damien Romanens, syndic de Sorens. «Il n'y a pas beaucoup d'autres motards dans le village, mais les Dupasquier vivent de ça.»

Le choc du drame est violent ce dimanche dans le patelin gruérien, où tous les habitants se croisent et se connaissent. Jason Dupasquier faisait leur fierté. «Jason était l'ambassadeur du village», témoigne Damien Romanens. «Il était devenu le sujet de discussion numéro un. On était admiratif de ce qu'il faisait. »

La dernière fois que le syndic a serré la main du jeune pilote, c'était lors de la Journée du nouveau citoyen il y a deux ans. Jason Dupasquier venait d'atteindre sa majorité et s'apprêtait à commencer une carrière très prometteuse en Championnat du monde. Damien Romanens s'en souvient bien.

«Jason était une personne très sympa, très ouverte, joviale et avec un joli sens de l’humour»

Damien Romanens, syndic de Sorens

Honorer la mémoire de Jason

Depuis l'annonce du décès du jeune Gruérien, les hommages pleuvent sur les réseaux sociaux. Le président de la Confédération Guy Parmelin a aussi salué la mémoire de Jason Dupasquier ce dimanche.

Dans le deuil, dans les pires moments comme ce dimanche, on cherche à se réconforter. C'est ce qu'essaie de faire Valentin Guillod. «Ce qui peut me consoler un peu, c’est de me dire qu’il est décédé avec le sourire, en faisant ce qu’il aimait» positive le Fribourgeois. Lui aussi veut honorer la mémoire de Jason Dupasquier, et il sait déjà comment: «Je vais tout faire pour toucher le bitume avec mon coude sur un circuit. Je réussirai. Ce sera mon hommage à Jason.»

Toute la rédaction de watson présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Jason Dupasquier. Ride in Peace.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les hommages affluent suite au décès du Gruérien Jason Dupasquier

Après sa terrible chute samedi lors du GP d'Italie en Moto3, Jason Dupasquier est décédé dimanche matin, à l'hôpital de Florence. Les hommages affluent du monde entier.

Le pilote fribourgeois est décédé après son accident samedi sur le circuit du Mugello, a annoncé la MotoGP peu après 12h dimanche. Jason Dupasquier était âgé de 19 ans.

Le Fribourgeois avait subi une première opération dans la nuit de samedi à dimanche à l'hôpital de Florence, selon la Gazzetta dello Sport sur son site internet.

L'équipe du centre de traumatologie de l'hôpital Careggi a pratiqué une chirurgie thoracique pour une blessure vasculaire, explique l'agence italienne Ansa.

Jason …

Lire l’article
Link zum Artikel