DE | FR
Jennifer Zimmermann

Plus de carottes pour moins d'argent. Image: jennifer zimmermann

Mme durabilité

La durabilité ne doit pas être chère! Voici comment tu peux économiser

Tu penses peut-être qu'il faut être riche pour suivre un mode de vie durable. Si c'est le cas, tu te trompes. Choisir d'emprunter un chemin respectueux du climat (à vélo, bien entendu) peut même te permettre d'économiser de l'argent. Tu ne rouleras pas tout de suite sur l'or, c'est vrai, mais tu t'en sortiras à moindre coût sur le long terme. Voici mes astuces... j'ai hâte de lire les tiennes!

Jennifer Zimmermann
Jennifer Zimmermann



Beauté et hygiène

Mesdames, je m'adresse à vous: êtes-vous, vous aussi, coupables de vous attaquer au rouleau de papier toilette tel un chat enragé et de gaspiller de grandes quantités en un rien temps? Je ne vais pas vous conseiller ici de froisser ou plier le papier, même s'il est bien connu que le pliage permet d'utiliser moins de papier. Mais avec un peu d'attention, vous pourrez facilement réduire votre consommation et économiser de l'argent sur le long terme. Il en va de même pour le papier ménage, les disques de coton et les mouchoirs, dont vous pouvez bien sûr utiliser des versions réutilisables, qui fileront directement dans la machine à laver plutôt qu'à la poubelle. Quant au coton-tige réutilisable, il peut certes sembler dégoûtant, mais je vais l'essayer bientôt.

Partenariat de contenu avec le WWF

Ce blog est le résultat d’un partenariat avec le WWF. Les articles sont rédigés par Jennifer Zimmermann, journaliste indépendante.

Jennifer est (principalement) végétarienne, se douche (trop) souvent (trop) longtemps et s’arrête (presque) toujours pour fouiller les caisses portant la mention «Gratuit», posées sur les trottoirs de sa ville, au grand désarroi de certains membres de sa famille. Sous le nom «Mme Durabilité», elle abordera à l’avenir les thèmes qui nous concernent tous (en principe), pour le compte du WWF. Si vous souhaitez en savoir plus sur votre côté durable, répondez aux questions du calculateur d’empreinte écologique.

Ce contenu n’a pas été payé.

Les menstruations ne gênent pas seulement les humains dotés d'un utérus, mais aussi l'environnement et notre porte-monnaie. En moyenne, nous saignons durant six ans et demi de notre vie (480 périodes) et dépensons pas moins de 18'000 dollars pour des produits liés aux règles. En francs suisses, on peut allégrement arrondir ce total à la hausse, vers 20'000 francs. A moins de nous renseigner sur les alternatives. Je n'ai hélas pas encore réussi à utiliser la coupe menstruelle, mais je connais beaucoup de femmes qui ne jurent que par elle. Elle coûte une trentaine de francs et dure «des années» selon les fabricants; certains osent même le chiffre de 10 ans.

Tous les produits mentionnés ci-dessus sont disponibles dans les magasins diététiques, chez Alnatura, voire désormais dans les grandes succursales Migros ou Coop.

J'ai même testé la culotte menstruelle. Elle ne m'a hélas que modérément convaincue. Toutefois, elle me convient bien pour dormir ou pour le sport, dans le cas de saignements légers. Parce qu'une serviette hygiénique mal ajustée au yoga se révèle toujours plus ennuyeuse qu'une culotte à laver rapidement à l'eau froide.

Lifestyle et shopping

L'une de mes plus grandes joies en matière de durabilité est de récupérer gratuitement des vêtements et d'autres articles du quotidien. Quand je ne traîne pas des objets de la rue, comme ce fut le cas de la table à laquelle je suis assise en ce moment, je m'enthousiasme pour la plateforme «Will öpper...». On y trouve à peu près près tout ce dont on peut rêver, du vieil iPad au vélo hors d'usage en passant par de la nourriture, le tout gratuitement. Créée par la Zurichoise Carla Opetnik, cette plateforme existe à Zurich, Berne, Bâle, Lucerne, Winterthour et dans plusieurs autres régions.

L'époque où «seconde main» était synonyme de boutique de vêtements pour grands-mamans est révolue. Tu peux trouver des vêtements élégants dans de nombreux magasins d'occasion et il existe des tonnes de groupes sur Facebook, tels que RE-USE!, où tu trouveras des vêtements quasi neufs pour pas cher. Ne sous-estime pas non plus le fait que les vêtements d'un certain prix durent souvent plus longtemps que la mode «jetable» bon marché. Si un vêtement cher et/ou que tu apprécies prend de l'âge, tu peux envisager de le faire réparer ou de le faire toi-même. Si ça ne marche pas, je déclasse petit à petit mes vêtements: d'abord pour faire du sport, puis pour dormir et finalement comme serpillères.

Les chaussures de sport sont de véritables pollueurs (en allemand) et si tu es comme moi, tu seras certainement très attaché(e) à l'une ou l'autre paire. Depuis 2020, l'entreprise zurichoise Sneakers2ndlife propose un service de réparation des baskets. Je vais bientôt le tester à mon tour.

Parmi les tendances à la mode, on trouve aussi le fait de louer des objets au lieu de les acheter. Tu as besoin d'une perceuse, d'une luge ou d'un équipement de hockey, mais seulement pour quelques jours? Il y a de fortes chances que tu puisses le louer sur Sharely.

Jennifer Zimmermann

La poubelle d'une personne est aussi le trésor d'une autre. Image: jennifer zimmermann

Nourriture et boisson

Cuisiner soi-même permet d'économiser, c'est évident. Si tu n'as pas envie de le faire, je te recommande chaleureusement l'entreprise «Too good to go», qui s'engage contre le gaspillage de nourriture via son app. Dans quelque 4000 restaurants et magasins de Suisse, tu peux récupérer juste avant la fermeture des aliments qui, sinon, auraient fini à la poubelle. De temps en temps, je m'offre ainsi un superbe souper de sushis pour environ 14 francs au lieu de 40.

Le bio est en plein boom, au temps du coronavirus plus que jamais: l'an dernier, on a enregistré une augmentation de 19% des ventes de produits bio. Ils sont peut-être chers, mais cela en vaut la peine, surtout pour les légumes et les fruits. Par exemple, les carottes biologiques ont un goût beaucoup plus intense et si les carottes habituelles perdent leur substance après deux ou trois jours, la version biologique reste croquante jusqu'à une semaine. Donc, contrairement à mes attentes, je finis par économiser de l'argent et j'évite le gaspillage. En passant, voici un conseil pour que les carottes restent fraîches encore plus longtemps: ajouter un peu de papier ménage aux carottes dans le sac en plastique permet d'absorber l'excès d'humidité.

Encore une autre astuce: le recyclage et le compost te permettent d'économiser de l'espace dans tes ordures ménagères, et donc de l'argent pour les sacs taxés.

Loisirs et travail

Pas besoin de te rappeler que les transports publics, le vélo et la marche sont préférables à la voiture. Mais j'ai appris récemment qu'une voiture coûte environ 500 francs par mois. Donc l'abonnement général des CFF, qui coûte quelque 322 francs par mois, est encore plus avantageux.

Si tu dois opter pour la voiture, outre Mobility, tu peux aussi choisir 2EM, que l'on recommande régulièrement et qui propose plusieurs services similaires. Si tu ne sais pas (ou peux pas) conduire toi-même, tu peux miser sur le co-voiturage (après le Covid) avec BlaBlaCar.

Il faut une dizaine de litres d'eau pour produire une seule feuille A4. Dans mon travail, j'ai pris l'habitude d'utiliser le moindre bout de papier pour prendre des notes, et au lieu du papier d'emballage, cela fait longtemps que j'utilise de vieux journaux et magazines.

Comment économises-tu de l'argent avec la durabilité?

Certes, je n'affirme pas qu'une vie plus durable se révélera toujours bon marché. Mais elle peut parfois l'être. Selon moi, c'est finalement une question de priorités. Si je peux me permettre un (coûteux) café à emporter tous les deux jours, je peux aussi me permettre des produits bio de temps en temps.

Et toi, quels sont tes trucs et astuces pour économiser de l'argent grâce à un mode de vie durable?

Plus d'articles «Actu»

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de prison

Link zum Artikel

Taylor Swift première femme sacrée «icône mondiale» aux Brit Awards

Link zum Artikel

Burnout, dépression, insomnies, les infirmières appellent à l'aide

Link zum Artikel

Les Belges voudraient copier notre fédéralisme, mais est-ce possible?

Link zum Artikel

Mme durabilité

Un dialogue avec ma conscience écologique

«Mme Durabilité» est tout sauf parfaite. Elle se donne de la peine et en a, et c’est normal. Si la quête de perfection lui gâche les aspects joyeux de la vie durable, elle sait que l’imperfection permet toujours de s’améliorer.

«Hé! Oui, toi!»« ... »«Psst!» «Oh, mais qui me parle?»«C’est moi. Tu le sais bien.»«Je ne sais rien.»«J’ai un indice à te donner: je suis sale.»«... mes pensées?»«Non, tu me fais rire. Sale et tout moisi.»«Ma cave?»«Non! Je suis ton bac à compost. M’aurais-tu oublié?»«Hum, oui... juste. J’avais pris la bonne résolution de me mettre au compostage.»«Exact. Je te signale que cela fait trois semaines maintenant. Et là, ce n’est plus tenable. Ta bonne …

Lire l’article
Link zum Artikel