DE | FR

Le vin de Champagne ne retrouvera pas ses étiquettes de sitôt

Une bouteille de vin vaudois de Champagne est photographiees en compagnie d'autre appellation de la region, ce lundi 15 juillet 2002 a Bonvillars, Vaud. Les vignerons de Champagne ont saisi la justice europeenne pour conserver l'appellation de leur vin

La dénomination «Champagne, appellation Bonvillars d'origine controlée» a été contestée par les producteurs Français de Champagne en 2002. Image: KEYSTONE

Il y a Champagne en Suisse et Champagne en France. Les deux sont producteurs d'alcool. Et le premier n'a pas le droit de l'indiquer sur ses étiquettes.



Le vin blanc confectionné dans la localité vaudoise ne peut toujours pas être vendu comme du vin de Champagne, selon une information de «La Région».

La justice vaudoise a en effet donné raison aux producteurs de champagne de la région française du même nom, qui bataillent depuis plus de vingt ans pour qu’aucun autre vin dans le monde ne puisse mentionner «Champagne» sur ses étiquettes.

Elle a donc donné raison au Comité français interprofessionnel du vin de Champagne, qui avait fait recours, et donné tort au Conseil d’Etat vaudois, qui avait déposé une proposition de nouvelle AOC, muni du libellé «Commune de Champagne». (ats)

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Le shaker

Une journée de perdue, une paire de sœurs et un Paire en perdition

Vous avez passé la journée à cramer sur une terrasse? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour une chipolata à l'apéro.

Ce matin, le président de la Confédération, Guy Parmelin, a rencontré Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne. Le but de cette petite sauterie? Parler de l’accord-cadre entre la Suisse et l'Europe, ce dossier qui traîne et qui semble embarrasser tout le monde. Lors des discours devant la presse, de jolis mots ont été prononcés: compromis, flexibilité, engagement, intention de réussir, etc etc.

Sauf que dans l'après-midi, Parmelin s'est montré moins optimiste: «les …

Lire l’article
Link zum Artikel