DE | FR
Le Loup de Wall Street

La crise sanitaire et économique ne fait pas que des malheureux. Image: Paramount Pictures

Grâce au Covid, ils ont fait de bonnes petites affaires

Malins, chanceux ou les deux, ces Suisses ont tiré profit de la crise d'une manière ou d'une autre. Voici trois bonnes affaires qui valent le détour.



Profiter de la crise pour signer de bons contrats ou faire d'heureux achats, c'est tout à fait faisable. Si les Suisses sont nombreux à subir les conséquences négatives de la crise, celle-ci peut représenter une véritable occasion pour qui a un peu de nez... ou de pot. Des milliardaires comme Jeff Bezos, le patron d’Amazon, ne sont pas les seuls à avoir bénéficié de la crise. Voici trois bonnes petites ou grandes affaires réalisées «grâce» à la crise par des Suisses aux profils très différents.

Qui veut gagner des masques millions?

Masque argent

Vendre des masques peut rapporter gros Image: Shutterstock

QUOI?

Les deux jeunes Zurichois Luca Steffen et Jascha Rudolphi ont importé environ 300 millions de masques en Europe pendant la crise et en a vendu en grande quantité à la Confédération... de 8,50 francs à 9,90 francs pièce. Les masques les plus chers qu'ait achetés la Confédération.

COMBIEN?

Devenir multimillionnaire grâce à une crise sanitaire mondiale, c'est possible! Les deux Zurichois, membres du comité des jeunes UDC Zurich jusqu'en mars 2020, auraient engrangé au moins 22 millions de francs chacun. De quoi expliquer les Ferrari achetées par la paire de veinards.

POURQUOI ÇA A MARCHÉ?

La Confédération n'avait pas bien vérifié ses stocks de masques. Il a fallu acheter vite et beaucoup. Or, les deux compères suisses allemands avaient anticipé en se lançant dans la vente de masques dès l'éclosion du virus en Chine.

Une certaine DeLorean

Gonzague de Waresquiel et sa DeLorean

La voiture de la trilogie culte Retour vers le futur a un nouveau propriétaire DR

QUOI?

Le comte Gonzague de Waresquiel, basé à Neuchâtel et dans son fief de Provence, a pu réaliser un rêve de gosse en pleine pandémie: acquérir la célèbre DeLorean qu’on voit dans la trilogie Retour vers le futur. Il l'a présentée à quelques amis le 26 février dernier, pour réchauffer les cœurs.

COMBIEN?

On ne sait pas, mais c'est très cher. Et comme c'est un objet rare, le collectionneur Gonzague de Waresquiel pourra peut-être le revendre plus cher encore à un autre collectionneur. En tout cas, la Harley de Michel Polnareff, qu'il a acquise en 2016, il ne compte pas s'en séparer.

POURQUOI ÇA A MARCHÉ?

L’ancien propriétaire est décédé du Covid-19. Le fils du défunt, pas intéressé par les voitures, a retrouvé le contact du comte, qui courait après la De Lorean depuis une dizaine d’années. «Ce qui fait le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres», conclut l'original de Waresquiel.

Les ventes en ligne ont le vent en poupe

Pascal Meyer, directeur de Qoqa, pose pour le photographe ce mardi, 23 juin 2020 a Grandvaux. Qoqa est une entreprise Suisse basee a Bussigny et active sur internet. (KEYSTONE/Cyril Zingaro)

Pascal Meyer, directeur de Qoqa en juin 2020 Image: KEYSTONE

QUOI?

La pandémie a vu augmenter drastiquement les chiffres d'entreprises d'e-commerce. Parmi elles, la boîte romande QoQa. Fort de son succès, son directeur Pascal Meyer a pris l'initiative de soutenir des artisans et petits commerces du canton de Vaud. Coût des opérations: plus d'1,3 million.

COMBIEN?

La plateforme de ventes en ligne QoQa a terminé l'année 2020 avec un chiffre d'affaires de plus de 100 millions de francs, ce qui représente 30% de progression. Le patron ne s'attendait pas à une telle croissance, bien que QoQa progresse chaque année.

POURQUOI ÇA A MARCHÉ?

Avec la fermeture de certains magasins, les mesures de semi-confinement et les recommandations aux personnes âgées de rester chez elles, les gens ont, sans surprise, fait plus d'achats en ligne qu'auparavant.

Une chose est sûre: que ce soit avec ces plateformes d'e-commerce ou avec n'importe quelle entreprise, expérience ou existence, il y a des moments où tout se voit chamboulé. Surgit alors le carrefour des possibles. Pour le pire comme pour le meilleur. Pour le court terme comme pour le temps long!

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Peut-on être jeune, de droite et défendre la polygamie?

Link zum Artikel

Combien coûtent ces chaussons à croquer? 💰

Link zum Artikel

Comment la Crystal Meth est introduite clandestinement en Suisse

Link zum Artikel

Télétravailler dans son lit, pas une bonne idée

Link zum Artikel
Thèmes

Best of watson

La semaine de watson en 11 histoires, c'est par ici 👋

Et voici notre plat de résistance de la semaine, avec son méli-mélo de petites et grandes histoires. Bonne dégustation.

Heureusement que nous votons ce week-end. Jamais on ne se sera autant engueulés autour d'objets de votations. Si on arrive «alive» à Noel, Antoine nous promet du foie gras.

En marge de la votation de dimanche sur la loi CO2, Alice se demande comment elle peut sauver le monde à elle toute seule. Enfin, chacun à son niveau, quoi. La réponse ici👇

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient dit l'adage. Julien a envie d'y croire, de retomber amoureux en oubliant les déceptions passées. Même si...

Le …

Lire l’article
Link zum Artikel