DE | FR

La Suisse compte tout donner pour le droit des femmes

Bild

shutterstock

La Confédération souhaite se mobiliser pour le droit des femmes à travers le monde. Un texte allant dans ce sens vient d'être adopté à New York.



La Suisse est bien partie pour renforcer l'égalité des genre et les droits des femmes. Et pour cause, suite à la 65e session de la Commission de la condition de la femme, elle a adopté une déclaration finale conjointe allant dans cette direction. Un petit succès.

Tendances contradictoires

Plusieurs tendances contradictoires se dessinent toutefois dans la politique internationale en matière de droits des femmes:

Dans ce registre, la Suisse regrette que la Turquie ait annoncé son intention de se retirer de la Convention d'Istanbul qui lutte contre les violences faites aux femmes. D'autant plus qu'elle avait participé activement à l’élaboration de cet instrument.

Rôle de médiatrice

À l’avenir, le rôle de médiatrice de la Suisse restera capital. Les Helvètes s’attacheront notamment à renforcer la situation économique des femmes, en particulier l’égalité salariale. Mais aussi à leur donner la possibilité de participer activement et sur un pied d’égalité à la vie publique et aux processus décisionnels.

L’application mobile pour le renforcement des droits des femmes «Women’s Human Rights App» a été une de ses contributions essentielle cette année. Lancée juste avant la session, elle aura permis aux négociateurs d’accéder rapidement aux textes juridiques et fondamentaux les plus importants dans divers domaines relatifs aux droits des femmes et à l’égalité des genres. (ats/hkr)

Alain Berset «inquiet»

Selon l'ONU, 47 millions de femmes dans le monde risquent de basculer dans l’extrême pauvreté à cause de la pandémie de coronavirus. Une situation qui inquiète Alain Berset. «Les progrès réalisés ces dernières décennies en matière d’égalité des sexes et de droits des femmes sont menacés par la crise actuelle», a déclaré le conseiller fédéral. Il en a appelé à un engagement accru de la communauté internationale pour éviter qu’une telle situation ne se produise.

Plus d'articles sur les femmes

Vaud veut tester les protections hygiéniques gratuites à l'école

Link zum Artikel

Avoir ses règles: trop cher pour un tiers des étudiantes en France

Link zum Artikel

La France offre les protections hygiéniques aux étudiantes

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Le clitoris on veut le montrer cash, même à la télé publique

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Vers un embargo des ventes d'armes en Birmanie?

Cent trente-sept organisations non gouvernementales issues de 31 pays ont réclamé, mercredi dans une lettre ouverte au Conseil de sécurité de l'ONU, l'imposition en urgence d'un embargo sur les armes à l'égard de la Birmanie.

Cent trente-sept organisations non gouvernementales issues de 31 pays ont réclamé mercredi dans une lettre ouverte au Conseil de sécurité de l'Onu l'imposition en urgence d'un embargo sur les armes à l'égard de la Birmanie. Il faut «dissuader la junte de commettre de nouveaux abus», écrivent-elles.

«Les gouvernements qui permettent l'acheminement d'armes en Birmanie, incluant la Chine, l'Inde, Israël, la Corée du Nord, les Philippines, la Russie et l'Ukraine, doivent immédiatement arrêter …

Lire l’article
Link zum Artikel